Recherche/Education/Conservation > Centre de Soins et Quarantaine (CSQ)


Centre de Soins et Quarantaine (CSQ)

Une structure médicalisée pour orangs-outans en difficulté

740592-473592-thumbnail.jpg
Centre de Soins et Quarantaine (CSQ)
Avec l'approbation du gouvernement Indonésien, l'OFI a construit un Centre de Soins et Quarantaine (CSQ) pour les orangs-outans confisqués ayant besoin d'être médicalement traités et soignés en vue d'une réintroduction dans un environnement naturel.

Fin 1998, l'OFI a achevé la construction de son nouveau Centre de Soins et Quarantaine (CSQ) dans le village de Pasir Panjang, une banlieue proche de la ville de Pangkalan Bun, dans le Kalimantan Central de Bornéo (partie Indonésienne centrale), non loin du Parc National de Tanjung Puting où se trouve le célèbre Camp Leakey.


740592-470965-thumbnail.jpg
Dr Rosa M. Garriga avec Julot, un jeune orang-outan de 2 ans
740592-473600-thumbnail.jpg
Les équipes de l'OFI accompagnent les jeunes orangs-outans dans la forêt autour du CSQ740592-473602-thumbnail.jpg
Le CSQ se compose d'un vétérinaire Indonésien à plein temps et d'un médecin. De plus, un personnel médical de volontaires internationaux se mobilise pour sauver les orangs-outans, incluant médecins, pédiatres, cardiologues, anesthésistes, chirurgiens, infirmières et étudiants vétérinaires. L'équipement médical du CSQ est constitué essentiellement de dons de matériel et de médicaments.

Le 20 mai 1999, l'OFI signait un accord avec le gouvernement Indonésien reconnaissant le CSQ comme un programme officiel de conservation co-géré de l'orang-outan en Indonésie.

740592-470923-thumbnail.jpg
Lydia dans la forêt du Centre de Soins et Quarantaine (CSQ)
La structure du CSQ permet de recevoir les orangs-outans confisqués, malades et blessés. Sa haute qualité de soins médicaux a permis à plus de 90% des orphelins de se remettre de leurs blessures, sous-alimentations et traumatismes divers, dans les premiers six mois au Centre. C'est un succès inégalé pour cette espèce en Indonésie.

Le CSQ prend soin actuellement de 276 orangs-outans orphelins.

La LFPO a besoin de l'aide financière et matérielle de chacun d'entre-vous pour aider ces grands singes roux à survivre.

Comment nous aider ?